Inspirons
Image
Image

Widia Larivière

Scénariste pour la télévision

Widia Larivière est née d’une mère Anishinabekwe, membre de la Première Nation de Timiskaming, et d’un père québécois. Elle œuvre depuis plusieurs années dans la défense des droits des peuples autochtones et dans la création de ponts entre Autochtones et allochtones. Elle est la cofondatrice et directrice générale de Mikana, un organisme de sensibilisation sur les réalités des peuples autochtones.

Cinéaste et autrice à ses heures, elle a coréalisé deux courts-métrages documentaires avec le Wapikoni mobile et a contribué à plusieurs ouvrages, notamment « Les femmes changent la lutte », « Libres d'apprendre » et « Sœurs volées : enquête sur un féminicide au Canada ». Elle est actuellement cinéaste en résidence chez les Films de l'Autre et collabore sur différents projets cinématographiques et balados qui mettent de l'avant les voix des Premiers Peuples.

Auparavant, elle a travaillé chez Femmes Autochtones du Québec et à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. Elle a également co-initié la branche québécoise du mouvement Idle No More en 2012. Son engagement lui a valu plusieurs prix et distinctions : elle est notamment colauréate d’un prix Hommage dans le cadre du 40e anniversaire de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec (2015) ainsi que du prix Ambassadeur de la conscience d’Amnistie internationale (2017). Sa plus grande fierté est sa fille Maélie.

« Revenir à tous les collaborateurs